1668, La Mort d'Andromaque


de Jackie BOSVEUIL     


L'Auteur

Comédien au théâtre et sur grand et petit écrans pendant quelques décennies, metteur en scène et auteur ou coauteur de quelques pièces qui ont connu une belle carrière sur les planches, un choix de vie m'a amener à cesser ces activités professionnelles.

Passionné d'histoire, grand dévoreur de romans policiers depuis ma plus tendre enfance, ce temps libre tout neuf qui m'était accordé a réveillé une vieille envie : écrire un polar historique !..

Dont acte !

Le Roman

L'époque ? Le XVIIème siècle, bien sur, où j'allais retrouver un vieux compagnon de jeu, un certain Jean-Baptiste Poquelin mieux connu sous le nom de Molière que j'ai eu le plaisir de servir pas mal de fois sur scène.

L'année ? Ou plutôt LES années...

1667, pour les prémices de l'affaire, année qui voit, outre l'interdiction du "Tartuffe", la création de la Lieutenance Générale de Police.

1668, pour l'enquête proprement dite.


...Les voleurs à l'instant s'emparent de la ville.

Le bois le plus funeste et le moins fréquenté

Est, au prix de Paris, un lieu de sûreté.

Malheur donc à celui qu’une affaire imprévue

Engage un peu trop tard au détour d’une rue !

Bientôt quatre bandits lui serrent les côtés :

La bourse !.. Il faut se rendre ; ou bien, non, résistez,

Afin que votre mort, de tragique mémoire,

Des massacres fameux aille grossir l’histoire…

Nicolas Boileau (Satire VI - Les Embarras de Paris )

En ce début de seconde moitié du XVIIème siècle, Paris, ville la plus importante d’Europe, est tristement réputée pour la dangerosité de ses rues. Les crimes s’y multiplient d’une manière inquiétante, de véritables bandes armées de truands se constituent, soldats et valets de grandes maisons y font régner la terreur...

Le 24 août 1665, jour de la Saint-Barthélémy, le lieutenant criminel Jacques Tardieu et sa femme sont assassinés en plein jour à leur domicile. L’émotion suscitée par cet événement va conduire le Roi et Colbert à mener à bien une réforme de la police, opération qui aboutira à la création de la Lieutenance Générale de Police le 15 mars 1667, entité que l'on peut considérer comme étant l'ancêtre de notre actuelle Préfecture de Police.

* * * *

En mai 1667, Louis de Villard quitte son Angoumois natal muni de deux lettres de recommandation, l'une de son père à l'attention du Lieutenant Général de Police, l'autre de sa sœur adressée à Armande Béjart épouse de Molière.

Celle-ci va l'introduire dans le cercle des intimes du sieur Poquelin tandis que la première va lui permettre d'intégrer la Lieutenance Générale.

Il se fait rapidement remarquer dans ses nouvelles fonctions en imaginant le stratagème qui va permettre de disperser la célèbre « Cour des Miracles » et en menant à bien les enquêtes qui lui sont confiées,

La mort suspecte de Thérèse de Gorle dite « La Duparc » ou « Marquise », qui venait de quitter la troupe de Molière pour triompher dans « Andromaque » à l'Hôtel de Bourgogne va être pour lui l'occasion de conjuguer ses talents d'enquêteur et sa bonne connaissance du milieu théâtral.

Des bas fonds de Paris aux coulisses du pouvoir, l'enquête va mener le jeune inspecteur de la Lieutenance Générale de Police dans une folle aventure. Il côtoiera les grands de ce monde et une empoisonneuse célèbre, découvrira l'univers des messes noires, gagnera l'amitié sincère d'une princesse royale et une tout aussi féroce inimitié de quelques hauts personnages, obtiendra la reconnaissance du Roi et de son ministre Colbert… Pour enfin apprendre ce qu'est la raison d’État.

* * * * 

Personnages

Louis de Villard, exempt auprès du Lieutenant de Police.

Mâche-dru, gamin de Paris, son serviteur.

Clément Majal dit L'Endêvé, ancien truand devenu indicateur et ami de Louis.

Miracle, fille du Grand Coësre, roi des gueux.

Au Châtelet :

Nicolas-Gabriel de La Reynie, Lieutenant-Général de Police.

François Desgrez, exempt.

Benoît Lecoq, exempt.

Nicolas Delamare, procureur au Châtelet.

Et autres agents...

La troupe de Molière

Jean-Baptiste Poquelin dit Molière

Madeleine & Armande Béjart

Et les autres comédiens de la troupe

A la Cour

Henriette d’Angleterre, épouse de Monsieur, frère du Roi.

Louise de Kéroualle, sa demoiselle de compagnie

Jean-Baptiste Colbert, Contrôleur Général des Finances.

Louis XIV, Roi de France.

Madame de Montespan, favorite en titre

Louis de Rohan-Guémené, ex amant de Marquise.

Dans Paris

Thérèse de Gorle dite La Duparc ou Marquise, comédienne et... victime.

Jean Racine, auteur et amant de Marquise.

Marie-Anne, Catherine et Jean-Baptiste, ses enfants

Benoîte de Gorle, sa marâtre.

La Voisin, pythonisse célèbre et empoisonneuse.

Nanon, sa servante.

Jean-Armand de Mauvillain, médecin.

Nicolas Boileau, poète satirique

Pierre Corneille, auteur dramatique.

Jean de La Fontaine, fabuliste.

et diverses autres personnes ne faisant qu’une brève apparition…